Protection des zones humides

Les villages de Chalencon et de Silhac (680 habitants) se sont réunis pour mettre en valeur leurs zones humides. Le maire de Chalencon,  décrit ce projet.

  “Nos deux villages, voisins, sont situés dans la vallée de l’Eyrieux. L’inventaire des zones humides piloté par le Syndicat Eyrieux Clair a permis d’identifier un secteur de mares et de prairies d’intérêts écologique et pédagogique. Nous avons décidé de nous associer pour préserver et restaurer ces milieux. Un diagnostic et un plan d’actions ont été réalisés avec l’appui du Conservatoire d’espaces naturels et grâce au soutien financier de l’Agence de l’Eau, à hauteur de 80 %.

Ainsi, une notice de gestion des milieux humides nous a été remise en janvier 2012. Elle propose : de restaurer et entretenir les prairies et les boisements humides par une activité agricole respectueuse de l’environnement et par la suppression des plantations de résineux (pour le bon fonctionnement du milieu et pour dégager la vue sur le village) de valoriser et donner une dimension pédagogique à ces milieux, notamment via le chemin de randonnée qui relie les sites.

Pour réhabiliter et remettre en état ces parcelles, nous envisageons d’intervenir au niveau du foncier, soit par l’acquisition1 , soit par le conventionnement avec les propriétaires2 .“ Protection des zones humides, ouverture du paysage, renforcement des exploitations agricoles présentes, pédagogie et touri

sme : les intérêts sont convergents ! ”Si j’ai un conseil à donner c’est d’établir une large concertation et de fournir le maximum d’informations sur la démarche envisagée. Notre comité de pilotage, ouvert à l’ensemble des partenaires institutionnels et locaux, a été un gage de réussite, par une approche plus globale du projet.”

“Pour la conduite de ce projet, nous avons mis en place un comité de pilotage très ouvert, réunissant notamment les élus, les partenaires institutionnels, le syndicat de rivière, les associations de protection de la nature, les agriculteurs… Ce comité permet des échanges fructueux !”