Coût des déchets

Nous pourrions réduire nos déchets et mieux les trier.

14 milliards d’euros sont dépensés chaque année en France pour la gestion des déchets, alors parlons gros sous.

Certains râlent quand ils voient le montant de leur taxe d’ordures ménagères (TEOM) sur leur feuille d’impôts locaux : attention, quand la base « valeur locative » sur laquelle s’applique le taux, évolue, le montant final varie !

Essayons une approche basée sur le coût. Les chiffres donnés en exemple sont les montants réels des coûts des déchets sur nos communes en 2014. Ils comprennent : la collecte + le traitement + le tri et le conditionnement pour les emballages recyclables/ou l’enfouissement pour les ordures ménagères et ne tiennent pas compte des salaires + charges sociales et frais de fonctionnement.

Prenons l’exemple de la bouteille en verre :

– Si vous la jetez avec les ordures ménagères : coût = 268,46 €/tonne ou 68 €/hab./an

– Si vous la jetez dans la colonne à verre :coût= 13,71 €/tonne ou 0,58 €/hab./an

Ça fait tout de même une sacré différence ! De plus la bouteille sera recyclée et redeviendra bouteille.

Ensuite, dès que vous avez déposé votre bouteille dans la colonne à verre, le coût baisse encore : car le verre est trié et revendu.

Puis, c’est là qu’intervient le fameux point vert qui sert à aider les collectivités à financer la collecte et le tri des emballages recyclables.

Les éco-organismes « Eco Emballages » ou « Adelphe » qui ont collecté les recettes du point vert, reversent à la collectivité en charge des déchets, une aide appelée      « Soutien au recyclage » qui est basée sur la performance de tri de la collectivité, par habitant, sur une année.

 

En 2014, sur notre territoire nous avons collecté et revendu 247,68 tonnes de verre pour 5810 habitants, donc une performance de 42,62 kg/hab/an.

Plus la performance de tri est élevée plus les soutiens le sont aussi. La collectivité a donc perçu un soutien financier en plus des recettes de vente du verre.

En résumé, au coût de collecte du verre  on enlève la revente des matériaux et les soutiens et on obtient un coût résiduel de 13,71 €/tonne ou 0.58 €/hab./an.

Un autre exemple avec les déchets verts :

– Si vous les jetez aux ordures ménagères :coût = 268,46 €/tonne

– Si vous compostez :coût = 0 €/tonne

La proportion de déchets compostables et/ou biodégradables encore présente dans les ordures ménagères est de l’ordre de 25% !

Nous pourrions diminuer nos ordures ménagères de près de 375 tonnes par an, ce qui représenterait une économie de près de 99 000 €, soit 17 € /hab.

Il nous reste enfin les emballages recyclables, les papiers et les cartons. En 2014, les 5810 habitants du territoire ont trié 120 tonnes de papiers, 62 tonnes d’emballages sont entrées en centre de tri et plus de 10  tonnes de cartons ont été déposées dans les colonnes en bois.

Le coût résiduel de ce service approche les 0 €/tonne. Alors, imaginez si tous les habitants triaient !  Et si en plus, on réduisait au maximum les emballages ! Et si on ne fabriquait plus des emballages non recyclables !

Et si, et si…