Nouveau contrôle technique plus sévère

 

Vous avez bien lu : le délai de deux mois accordé à l’issue d’une contre-visite va passer au mois de mai 2018 à vingt-quatre heures. Deux tours d’horloge seulement pour trouver où faire réparer son véhicule. Au-delà, il sera frappé d’une interdiction totale de circuler.

Qu’on se rassure, cette sévérité se limite à une liste de défauts « critiques », présentant un réel danger pour la sécurité des personnes et pour l’environnement.

(suite…)