Véhicule – Prime à la conversion 2018

Mise en place depuis le 1er janvier 2018, cette aide de l’Etat est un coup de pouce financier pour inciter les Français à se se débarrasser de leurs vieilles voitures polluantes, en échange de l’achat d’une voiture plus moderne, qu’elle soit neuve ou d’occasion.

Pour qui et à quelles conditions ?

Vous devez être propriétaire de votre vieille voiture depuis au moins 1 an pour profiter de la prime.
Pour bénéficier de la prime à la conversion, vous devez être propriétaire de votre voiture depuis au moins 12 mois. Elle doit appartenir au bénéficiaire de la prime, être immatriculée en France et ne pas être considérée comme « véhicule endommagé ».
La voiture doit être mise à la casse dans un délai de 6 mois, suivant l’achat du nouveau véhicule.
Par ailleurs, l’ancienneté minimale de la voiture varie en fonction de votre situation fiscale.
Si vous êtes imposable sur le revenu* : Reprise d’un véhicule diesel immatriculé avant 2001 Reprise d’un véhicule à essence immatriculé avant 1997
Si vous n’êtes pas imposable sur le revenu* : Reprise d’un véhicule diesel immatriculé avant 2006 Reprise d’un véhicule à essence immatriculé avant 1997
(*) Au titre de l’année précédant l’achat.

 

Quels sont les montants accordés ?

 

Le nouveau véhicule peut être acheté neuf ou d’occasion, et même loué (en LOA ou LLD d’une durée minimum de 2 ans). Il peut fonctionner à l’essence, au gazole ou à l’électricité. Seules conditions : la voiture ne doit pas dépasser les 130 g/km de CO2 et disposer d’une vignette Crit’Air 1 ou 2 (ce qui est le cas de toutes les voitures neuves).

 

Le montant de la prime varie en fonction de la situation fiscale du foyer. Si vous êtes imposable, l’aide s’élève à 1 000 euros. Elle atteint 2 000 euros pour les foyers non imposables. L’Etat propose même une aide de 2 500 euros si vous achetez une voiture électrique neuve, sans condition de revenus.

 

  Foyers imposables Foyers non imposables
Voiture Crit’Air 1/2 
(130 g CO2 max)
1 000 € 2 000 €
Voiture électrique 
neuve
2 500 € 2 500 €

 

Sachez enfin que cette prime à la conversion est cumulable avec celle du bonus écologique.

 

Le barème du bonus écologique 2018

 

L’aide à l’achat d’un véhicule « propre » ne concerne plus que les voitures électriques. Les véhicules hybrides ne donnent plus droit au bonus, contrairement à l’an dernier.

 

En 2018, l’aide accordée lors de l’achat d’un véhicule neuf, peu ou pas polluant, peut atteindre jusqu’à 6 000 euros. À condition toutefois que l’émission de dioxyde de carbone, le fameux CO2, ne dépasse pas 20 g par km. Un taux très bas, seul apanage des véhicules électriques encore rares sur nos routes. 
Précisons que depuis 2006 les constructeurs doivent apposer pour la vente de leur véhicule l’affiche d’émission de CO2.

 

Electrique

 

Les acheteurs de véhicules électriques peuvent bénéficier d’une aide de 6000 euros, dans la limite de 27 % du prix d’achat.

 

Comment toucher le bonus écologique sur votre voiture ?

 

Dans la plupart des cas, le concessionnaire accepte d’avancer le montant du bonus grâce à une convention établie avec l’Agence de Services et de Paiement (ASP), en charge de la gestion des dossiers de demandes d’aides.. Dans ce cas, le montant du bonus est directement déduit du prix TTC. Vous n’avez rien à faire.

 

En revanche, si vous achetez votre véhicule auprès d’un concessionnaire qui refuse de faire l’avance du bonus, la démarche sera plus longue car il vous faudra remplir un formulaire de demande de versement auprès de l’ASP. Attention, ce formulaire est à envoyer dans les six mois à compter de la date de facturation du véhicule neuf, ou, dans le cas d’une location, de la date du premier versement de l’échéancier. Pour plus d’information, rendez-vous sur la page dédiée sur le site de l’ASP.